Le blogue

Le réseau des CPE fête ses 20 ans !

C’est en 1997 que Pauline Marois, alors ministre de l’Éducation au sein du gouvernement Bouchard, jetait les bases du réseau des Centres de la petite enfance (CPE).

Aujourd’hui, on compte 231 000 places subventionnées réparties au sein de 2200 centres de gardes, dont 1500 sont des CPE !

Cette belle réalisation québécoise a permis une meilleure conciliation travail-famille, notamment pour les femmes qui ont été plus de 70 000 à accéder au marché de l’emploi. D’ailleurs, le nombre de mères monoparentales vivant de l’aide sociale a chuté de plus de 60% depuis la mise en place du réseau.

Au bout du compte, la pauvreté chez les familles monoparentales a chuté de 38% à 23% entre 1998 et 2014, ce qui représente un gain social, mais aussi économique, important.

Cependant, la modulation des frais de garde ainsi que la trajectoire actuelle qui privilégie les places dans le privé risquent de miner les effets positifs du système.

Pour Camil Bouchard, qui n’hésite pas à prendre le bâton du pèlerin pour défendre le réseau des CPE, la privatisation signifie « la déconstruction d’un système de qualité pour en construire un pour lequel la qualité n’est pas encore au rendez-vous ».

Pour en savoir davantage : http://bit.ly/2xQ5gz0

Date de publication:
3 mai 2017
Actualités